Gouvernement du Canada Government of Canada
 English Contactez-nous  Recherche  Site du Canada
Canada 2004
Agrandir/réduire la résolution de l'écran


Canada France 1604-2004
Canada un espace pour l'imagination

Colloque international: "Grammaire comparée des variétés de français d'Amérique"

Le laboratoire est engagé dans le programme "Grammaire comparée des variétés de français d'Amérique" depuis 2 ans en partenariat avec des universités allemandes: Institut romanistique de l'Université de Regensburg et Université de Munich. A l'Université d'Avignon, 2 chercheurs sont engagés dans cette recherche: Patrice Brasseur, professeur et Laurence Arrighi, doctorante. Nous souhaitons réunir pour ce colloque une trentaine de spécialistes des variétés d'Amérique et de doctorants engagés dans des thèses sur le sujet, selon l'appel à communications suivant: Même si la plupart des chercheurs pensent aujourd'hui que la langue des colons qui ont peuplé la Nouvelle-France possédait peu de caractéristiques dialectales spécifiques, les tentatives de reconstitution des usages langagiers dépassent rarement quelques exemples. Un article récent montre, dans le domaine lexical, aue ces spécificités peuvent être, pour un bon nombre d'entre elles, localisées dans les parlers du Perche, alors que les colons issus de cette même région ne représentaient que 4.7% du total des premiers immigrants. Ces parlers étant peu différenciés phonétiquement du frnçais, on peut penser qu'ils sont représentatifs de la koinè que plusieurs quteurs considèrent à l'origine du franco-québécois. Il est clair, en tous cas, que l'origine dialectale des spécificités du français québécois, et plus largement d'Amérique du Nord, ne peut pas être purement et simplement rapportée au nombre de colons originaires de diverses provinces françaises et que cette difficile recherche des origines trouve vite ses limites. Ce colloque nous offre l'occasion de demander aux spécialistes d'orienter leurs recherches dans le domaine morpho-syntaxique, en prenant pour hypothèse que les restructurations qu'on y observe ont des origines multiples, dont le contact avec l'anglais, par exemple, n'est que l'un des aspects. Nous porterons notre intérêt de préférence sur les situations où la transmission de la langue s'est effectuée jusqu'à nos jours de manière essentiellement orale, parfois sans le support de l'école. Nous nous proposons de faire le point sur des projets de recherches en cours qui prennent en compte les aspects morpho-syntaxiques des variétés nord-américaines du français. L'accent sera mis sur les parlers acadiens de Louisiane et du Canada, dans une perspective ouverte sur la créolistique, poursuivant ainsi la réflexion des participants au colloque "Les français d'Amérique en situation minoritaire".

 

Visitez le site