Gouvernement du Canada Government of Canada
 English Contactez-nous  Recherche  Site du Canada
Canada 2004


Voir le film de présentation
Haut débit / Bas débit

Les plans de la Maison

Information sur l'inauguration

Bande-annonce de la scénarisation de l'exposition
Haut débit / Bas débit

Dans la Maison
Haut débit / Bas débit


Canada France 1604-2004
Canada un espace pour l'imagination

Reportage : Maison Champlain à Brouage

Voix off : Journaliste de Radio Canada.
Nathalie Fiquet : Conservateur du site de Brouage.
En italique : repères visuels du reportage.

Voix off : [Visualisation des principales vues de la ville de Brouage]
Ancien port de commerce et de guerre, Brouage est aujourd’hui un petit village paisible. Cette place forte du XVIIe siècle célèbre pour ses remparts et ses tours de guet fut pendant de nombreuses années la première place européenne du sel : l’or blanc de cette période.

Nathalie Fiquet : [Visualisation de Nathalie Fiquet, Conservateur du site de Brouage devant le site archéologique]
On dit d’elle à cette époque que c’est une Babel où on parle toutes les langues. Donc il faut vraiment imaginer une ville qui dès sa création vers 1555 attire une foule de monde, une foule de commerçants, de négociants et qui devient très vite une grosse ville puisqu’elle atteint rapidement les quatre mille habitants ce qui est aujourd’hui assez difficile à croire.

Voix off : [Prises de vue représentant le caractère militaire et ancien de la ville Brouage]
Véritable étoile de pierre au cœur des marais de Charente-Maritime, la petite cité endormie dévoile son histoire à travers ses bâtiments militaires, ses fortifications et un homme, Samuel de Champlain, Père de la Nouvelle France et originaire de Brouage. [Présence de Champlain dans le paysage urbain à Brouage] Ici impossible d’ignorer le plus célèbre des fils du pays.

NF : On sait qu’il a effectivement vécu ici, qu’il y a reçu une partie de sa formation et que c’est effectivement là qu’a dû se créer le côté un peu aventurier et très inventeur du personnage.

Voix off : [Visualisation des archéologues au travail]
Depuis quelques semaines, une équipe d’archéologues français et canadiens fouillent le sol de Brouage pour remonter le temps et mieux comprendre le grand explorateur. Sur le site, où sera construit prochainement la Maison Champlain, un musée qui relatera les aventures du navigateur, on tente de recoller les parcelles de l’histoire.

Archéologue : Ce qui est intéressant pour nous c’est que nous avons des habitations, dans ces habitations vous avez différents sols qui ont été refaits et entre ces sols qui sont refaits on a des zones de dépotoir, de déchets, qui sont vraiment un témoignage direct de ce que les habitants utilisaient à ce moment là.

Étudiant 1: [L’étudiante montre la pipe récoltée des fouilles]
Celui-ci je l’ai trouvé la semaine passée. C’est trois morceaux d’une même pièce : ils étaient séparés l’un de l’autre, mais on a trouvé presque la pipe entière et comme vous pouvez voir il y a beaucoup de décoration.

Voix off : [Archéologues et élèves s’occupent au travail de grattage des couches archéologiques et à la cueillette d’informations]
Parmi ces chercheurs qui retournent le sol de Brouage, cinq étudiants canadiens dont quatre de l’Université du Nouveau-Brunswick, de Fredericton. Depuis un mois, ces jeunes de la faculté d’anthropologie s’initient aux techniques de l’archéologie moderne et découvrent avec émerveillement la vie du XVIIe siècle.

Étudiant 1: [Visualisation des autres pièces archéologiques]
On a trouvé beaucoup de trésors : ce sont des trésors d’occupation. On a par exemple un os qui conserve les marques de couteaux faites par l’homme. De même, cette vertèbre de vache, ce qui nous en dit long sur leur repas.

Voix off : [Les étudiants, véritables apprentis archéologues]
Marilyne et ses camarades de classe sont ici dans le cadre d’un programme d’échanges entourant les célébrations qui commémoreront en 2004 le 400ème anniversaire de l’arrivée de Samuel de Champlain et ses compagnons à l’île de Sainte-Croix.

Étudiant 2: C’est très spécial car l’île Sainte-Croix est très proche, une heure et demie de ma maison à Fredericton. C’est la première attestation, le premier établissement en Nouvelle-France.

Étudiant 3: Ça m’a donné beaucoup d’expérience : la chance de voir une autre culture, la culture de France.

Voix off : [Lien entre le Canada et la France : vue d’une inscription routière à Brouage indiquant « Square du Nouveau-Brunswick »]
Il s’agit là des premières fouilles archéologiques jamais réalisées sur le territoire de Brouage. Les autorités françaises espèrent bien répéter l’expérience au cours des prochaines années et très probablement impliqué d’autres étudiants canadiens puisque cette histoire est aussi un peu la leur.

Bertin Leblanc, Radio Canada, Brouage.